L’Atelier, un nouvel espace multiculturel à Baie Mahault

Suite à l’inauguration du Studio d’enregistrement le 14 décembre dernier, et au vu des rendez-vous qui y seront programmé pour le BEMAO MI MAS 2014, KKFèt a souhaité approfondir le dossier de la friche culturelle qui apparaît déjà comme un nouveau haut lieu de vie artistique.

La ville de Baie Mahault offre un nouvel espace d’expression aux artistes amateurs et professionnels par le biais de la réhabilitation des locaux des anciens services techniques. Situé à l’entrée du centre ville, jouxtant le bureau de Poste et la Police municipale, le site ne pouvait être mieux placé.

Pluridisciplinaire et polyvalent, cet espace de 3000m² est désormais mis à la disposition des porteurs de projets dans les domaines culturels et artistiques dans le but d’échanges foisonnants et intergénérationnels.
L’ATELIER accueille déjà 4 associations en son sein : JustPromote My Culture, Pirouli, Label MGT et Tropical Danzar. D’autres les rejoindront sous peu, le temps de finaliser les travaux. En attendant, les badauds peuvent déjà venir découvrir le site où de nombreux graffeurs de renom ont laissé leur empreinte : Jimmy Sheikboudhou accompagné de 6 jeunes acolytes ont exprimé leur talent sur les murs de l’ancien garage et l’équipe 4KG a customisé des véhicules abandonnés in situ, lors de l’inauguration du studio. L’ensemble confère au lieu un réel dynamisme et ouvre les bras à de nouvelles initiatives qui sauront s’approprier ce splendide espace.

Sur place, nous avons rencontré Manuel Moris, conducteur des travaux et Erick Sylvestre, référent de la gestion de l’Atelier (en coordination avec Chantal Lauriette, Responsable du développement culturel de la Ville), qui nous ont offert une visite guidée du Studio d’Enregistrement dont la devanture, réalisée par Antoine Nabajoth et Joël Nankin, fait écho à celle de la Bibliothèque Paul Mado. Pour un coût total des travaux de 600 000 euros, la ville de Baie Mahault montre ici sa volonté d’investir en faveur des jeunes et de toute personne dynamique en accordant des outils logistiques performants et professionnels.

Comme l’explique l’architecte Marc Jalet, l’enveloppe du bâtiment, ancien atelier de soudure, a été reconverti au service de la création musicale dans un but de démocratisation de la culture. 

La structure s’articule autour d’une salle de répétition indépendante dotée d’enceintes, d’amplis pour guitare, de micros et porte-partition et d’une batterie flambant neuve.
Une grande cabine d’enregistrement permettra aux orchestres et grands groupes de programmer leurs productions.

A côté siège le cœur du Studio, la Régie centrale, parée de matériel dernier cri à l’intention d’ingénieurs du son avertis ! Ensuite, le SAS donne accès aux deux autres cabines, destinées aux enregistrements individuels avec un instrument ou en duo. Un formidable outil de travail et de création musicale qui sera sans conteste un tremplin pour bon nombre d’artistes.

L’inauguration de la friche culturelle est attendue pour la fête patronale en juin prochain. Nous vous tiendrons informés.

B.K.