RAYMOND D'HUY sort son nouvel album "PHIL"

Le décès brutal en juin 2014 de son frère Philippe , guitariste renommé , avait laissé Raymond sans forces . Confiant que « la musique est aussi une prière » dit-il dans la jacket , c’est dans cette forme de spiritualité qu’il est allé chercher au plus profond de lui même , la magnifique musique de cet album, qui nous conduit assurément dans un coin du ciel.

L’album dès le « Préambule » nous invite au voyage …
Puis, « Kannaval la vi » , chanson-thème à plusieurs facettes est tout d’abord un pied de nez à ce qui nous afflige tous : la mort d’un être cher .
« Mas a lanmò pòkò paré pou vin chèché nou » chante-t-on en choeur et la mélodie revient dans le courant de l’album , revisitée par de nouvelles sonorités parfois assez rock .
« Aychèchey » est un morceau d’anthologie pour tous les bassistes . Raymond montre toute sa dextérité sur son instrument de prédilection . Pot pourri de lignes de basses syncopées aux sonorités uniques sur des rythmes carnavalesques qu’épouse magnifiquement le saxophone de Jérémie César . Impossible de ne pas battre du pied !
« Fly » , une très belle chanson , à l’image d’un oiseau qui monte par paliers vers le ciel . Les voix sont superbes .
« Phil » dédiée à son frère Philippe . L’a-t-il rejoint pour quelques instants ? Peut être ! En tout cas , çà swingue et, Raymond démontre qu’il est aussi un excellent guitariste .
« Maskarad » court intermède où revient la mélodie de « Kannaval la vi » avec des tambours et des percussions extras . Pour les initiés , à la fin , un petit clin d’oeil au Day tripper des Beatles !
« Ou sav ka pou fè » , jazz caribéen dans toute son originalité , belle expression de tous les musiciens .
« Roger’s theme » c’est le morceau « classe » de l’album . Il séduit d’entrée de jeu , basses pluriel , merveilleuses mélodies entrecroisées portées par un thème qui vient de l’au-delà à n’en pas douter !
« Adan on dot soley » contrebasse omniprésente , sonorité suave du saxophone de Jacques Schwartz-Bart comme une apparition , à laquelle la basse de Raymond répondra en écho .
« Ainsi soit-elle » Et revoilà notre mélodie-thème qui se glisse à nouveau pour nous dire en quelque sorte que la vie en soi est belle si nous savons apprécier les choses simples que nous avons à portée de mains.
« Dei Day (Song for peace) » Beau dialogue entre guitare et basse sur rythme tantôt jazzy , tantôt bluesy , tantôt pop-rock .

Un album plein de cohésion , un régal de bout en bout , un moment d’écoute rare qui nous éloigne des musiques aseptisées hélas si courantes aujourd’hui !
Sans doute l’album le plus abouti de ce musicien guadeloupéen bassiste et contrebassiste d’exception!! 
Soulignons le magnifique travail de tous les musiciens, parmi les meilleurs de la Caraïbe , qui accompagnent Raymond dans cet album et à qui nous disons au passage : Chapeau !

L’album est exclusivement disponible à Pointe-à-Pitre chez Vidéo Top, au Moule au Point Lire à Damencourt, et au Kreyol West Indies sur la route de la Pointe des Chateaux à Saint-François.

Raymond d'Huy - Phil Année : 2017
Auto production (RH 04)
Artistes: Raymond d’Huy, Sonny Troupé, Dominique Bérose, Krysstal, James Champare, François Quillin, Jérémie César, Michel Mado, Géraldine Delacoux, Leedyah Barlagne, Jonathan Jurion, Linley Marthe, Christian Amour, Lionel Clément, Fanswa Ladrezeau, Jacques Schwarz-Bart, Bruno Tesson, Raymond Grego

Contact FAGE FACEBOOK: Raymond Dosh d'Huy