KRYS PRÉSENTE SON NOUVEL ALBUM DANCEHALL IS BACK

«  À chaque nouvel album j’essaie d’apporter ma part d’évolution, voir de révolution » (Krys, le 11 Juin 2014)

Le 11 Juin, à peine rentrée de Terre de Blues, Lékip KKfèt s’est réjouie d’aller assister au show-case de KRYS à la salle Georges Tarer, pour la sortie de son nouvel album « Dancehall is Back »,  déjà dans les bacs justement depuis le 19 Mai 2014. On assiste à un concert d’un artiste heureux d’être de retour sur scène. Pendant une heure, Krys alterne entre la présentation de ses nouveaux tubes et des discours expliquant ses choix, motivations, ses objectif et en bouquet final : une ode à  la musique guadeloupéenne.
Car, comme il le rappelle intelligemment, la musique est un facteur de développement économique, culturel et social : un atout riche pour le pays.

Krys mentionne que son but premier en tant qu’artiste/producteur n’est pas de sortir des tubes, mais avant tout de participer au rayonnement de la culture guadeloupéenne via ses créations musicales, ses engagements professionnels et associatifs.  Il nous explique sa volonté de vouloir transmettre de la joie via sa musique entrainante et remercie plus d’une fois le public ainsi que les personnes avec qui il a collaboré. A travers « Dancehall is Back » il joue également son rôle de producteur en  mettant en avant des artistes de son label, tels que T-Shaa ou Misié Sadik, qu’il fait monter sur scène pour chanter avec lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

À la fin du concert, il nous accorde quelques minutes pour répondre à nos questions :

-       Dancehall is back sort pour tes 10 ans de carrière,  as tu essayer de lui donner une dimension nouvelle ?

Krys : C’est un album qui suit plutôt une évolution que je considère comme en continuité avec ce que j’avais fait précédemment. En dix ans j’ai grandi, donc forcément mes propos, mes textes, ma vision changent.  De même ma culture musicale est plus grande. Également avec mon activité de producteur j’ai dû me perfectionner sur de nombreux points donc j’estime que même au niveau de la qualité de la production, cet album est beaucoup plus abouti.
Aussi concernant le contenu, il y a des choses nouvelles comme ma reprise « Mercy », il y a des textes d’amour ; ce qui n’était pas vraiment mon fort auparavant. Je tourne même en dérision certains textes à moi où je chantais mon programme de la semaine : j’affirmais que je changeais de copine chaque semaine, maintenant je désire être l’homme d’une seule femme. Je considère cela comme une évolution dans mes textes.

-       Tu penses continuer à bâtir toute ta carrière sur le Dancehall ou tu envisages de dériver sur d’autres styles musicaux ?

Krys : C’est précisément ce que j’ai essayé de faire avec cet album. Je garde comme fil rouge le dancehall tout en le mélangeant avec d’autres styles. Il y a donc des morceaux comme « Toulao » qui sont 100% Dancehall, mais également des morceaux qui sont mélangés avec de l’azonto, du hip hop etc… Cependant le dancehall reste tout de même présent dans chacune de mes chansons.
Personnellement, je ne me pose pas de limite de façon générale dans ma musique, mais le style que j’affectionne particulièrement reste le Dancehall. C’est justement ce que j’explique dans le morceau « Dancehall addict »

-       Parle de nous de tes collaborations avec différents artistes :

Krys : Mon premier featuring jamaïcain était avec Vybz Kartel et Aidonia, il figure sur mon précédent album « Step Out », j’ai également collaboré avec Soprano. Sur cet album « Dancehall is Back », j’ai travaillé avec J.Martin que je considère comme une superstar de la musique nigérienne, Konshens et Big Ali. 
J’estime avoir eu la chance de pouvoir faire des collaborations avec de grands artistes, dans le but de toujours réaliser le meilleur album possible.

 

Vous l’aurez compris, « Dancehall is back » est à se procurer en attendant de pouvoir apprécier Krys en Live dans nos salles!