POTRE-POTRE A de Alain Rutil

POTRE-POTRE A de Alain Rutil vient de paraître aux editions l'Harmattan.
Tarif 20€
ISBN: 978-2-343-11887-1

Très connu pour son engagement dans la défense de la langue créole guadeloupéenne mais aussi de toutes les langues créoles, Alain Rutil professeur de créole retraité, né en 1953 à Marie-Galante, fit son entrée en littérature par les contes créoles en 1981. Rutil est aussi unfervent militant de la coopération populaire caribéenne. Il cultive ses paradigmes dans l’humilité. Son leitmotiv est bat san pè, avancer en confiance. Avec cet ouvrage, Alain Rutil est le premier portraitiste en langue langue créole.

« . et parce que nous sommes attentifs à la moralité, aux mœurs, qu’elles soient bonnes ou moins bonnes, aux mentalités, aux qualités, défauts et autres vices de nos compatriotes, alors l’idée d’écrire des portraits s’est imposée. Cela dit, nous nous sommes inspiré de Jean de La Bruyère qui a guidé notre démarche. »
Pòtré-pòtré a...est donc un recueil de 42 portraits de gens ordinaires, chargés de certains attributs de la société guadeloupéenne, observée ici avec attentionmiroir non déformant, de la complexité des relations, dans la riche mosaïque de la langue et de la culture du Pays Guadeloupe. Le lecteur y trouvera son compte de réalités épiques, d’une langue génére d’une culture faite d’aliénations, d’assimilations ,mais aussi de résistances créatrices.
Récits, descriptions, poésie des images et comparaisons métaphoriques sont d’une succulente lecture. Tous ces portraits qui nous sont offerts expriment autant le plaisir que la douleur des relations humaines.
Cet ouvrage se veut être dans une construction méliorative de notre vivasyon, de notre mode de vie.

EXTRAIT
« Pa ni p’on pòtré ki sòti anba bonnèt an mwen dapré sa an té ké pé chonjé dèpi twa lanné an ka bat san pè asi sé karanndé tèks-lasa. Sé on sanblaj a yonndé pòz a vivasyon a Gwadloupéyen. Mé yochak doublé é dédoublé épi plizyè pòtré é rakontaj. Sa pa toujou bèl, mé rivé on lè, fò pran on tan pou kapab fasadé épi noumenm. An sig ré, a dèmi-bann, an grantlimyè. Tousa pou prandigad épi moun anvré. P’on pòtré ka sanm on moun zò konnèt pa vré. Annisòf twa pòtré – On kontè mizisyen - Dékarè-la é Mayolè-la - ki sétwa ka apa. Nou pa ni dwa opozé lèktè-la touvé mak é tras a moun-akaz. Dayèpouyonn, sa klè pou mwen, sé noumenm-noumenm ki la. Nou sav osi, adan bannzil Karayib la, onlo pawòl ni plizyé sans kaché, piplis ankò adan lang gwadloupéyen la é aka granmoun. Sé té on mannyè pou mawonné an lang-la épi bèl zimaj an parabòl. » (Avertissement de l’auteur)

Votre portrait y figure peut être.... contacter le au 0690 24 69 06.