Le plan de relance national au bénéfice du patrimoine guadeloupéen

Par 4 juin 2021Actus

L’Etat au travers de ses services de la culture et du patrimoine a engagé en Guadeloupe des actions majeures de restauration d’équipements culturels. Ces investissements sont inscrits dans le cadre du Plan de relance, ils ont vocation de redynamiser les territoires et soutenir les entreprises.

  1. Le Fort Napoléon
    Patrimoine militaire majeur de Guadeloupe, propriété du département et classé en totalité sur l’inventaire des monuments historiques par arrêté du 15.12.1997, le Fort Napoléon présente un intérêt historique, patrimonial et architectural. Véritable lieu du patrimoine et de la culture, ce fort est un des lieux de valorisation du territoire.Le conseil Départemental de Guadeloupe, a souhaité restaurer ce patrimoine afin de lui rendre toute sa dimension muséale et sa portée historique auxquelles ce site prétend. Ce « bien reçu des pères » est un bien essentiel à partager en héritage. Et c’est légitimement que nous avons appuyé cette demande.

    Ainsi, la valorisation a une double dimension : Une dimension d’utilité publique car ce bâtiment est porteur d’histoire et de savoir-faire ancestraux mais aussi une dimension économique dans la mesure où toute une activité économique liée à l’exploitation du site pourrait se mettre en place ou être réactivée.

  2. La Scène Nationale de Guadeloupe
    Labellisée par le Ministère de la Culture, l’Artchipel, Scène Nationale de Guadeloupe est, depuis son ouverture en 1996, la vitrine de la création dans les différentes disciplines du spectacle vivant (théâtre, cirque, marionnettes). Les objectifs qui ont conduit àla réalisation de ce projet culturel de grande ampleur étaient en premier lieu l’insertion de cette scène nationale dans une politique de redynamisation du Sud Basse-Terre faisant de la capitale administrative un pôle d’équilibre culturel et artistique.
    Avec les particularités d’un climat tropical, l’architecture est mise à rude épreuve et la situation des locaux se dégrade et impose des travaux de grande ampleur concernant d’une part des interventions sur l’ensemble du bâtiment sur des problématiques lourdes telles que la reprise de l’étanchéité et d’autre part, la rénovation de tous les espaces de travail de création artistique. Il a été décidé de poursuivre l’action avec le Département, en inscrivant la réhabilitation de l’Artchipel au titre des projets soutenus par le Plan de Relance. L’État participera pour un total d’un million trois cent mille euros.
  3. L’Eglise de Saint-Pierre et Saint-Paul
    Dans le cadre du plan de relance 2020-2022, l’église Saint Pierre et Saint Paul, Monument Historique classé, propriété de la Ville de Pointe-à-Pitre, a été sélectionnée afin qu’un vaste plan de restauration ait lieu. Érigée dans le centre historique de Pointe-à-Pitre, l’église Saint Pierre et Saint Paul a été édifiée en deux étapes.
    Outre le fait de valoriser le patrimoine architectural, le projet de restauration de l’église Saint Pierre et Saint Paul, pourrait impulser une revitalisation du centre historique de Pointe-à-Pitre.
    Il pourrait lui redonner de l’attractivité, du dynamisme en tenant un rôle de moteur dans le développement du territoire. De même, ce projet pourrait être facilitateur pour l’émergence de projets urbains.Les travaux prioritaires sont inscrits au plan de relance de l’État pour les monuments historiques et seront accompagnés pour un montant de 500 000 € et 500 000 € au titre des monuments historiques classés, à parité avec le conseil Régional.

https://www.culture.gouv.fr/Regions/Dac-Guadeloupe/Actualites/

Partager !