Call4Artist « CLit Revowlution Project Visual Art Contest » – Concours International

Le Clit Revowlution Poject Visual Art Contest s’inscrit dans sa 2ème année d’émergence, et ce dans e sillon du Festival Cri de Femmes que j’organise maintenant depuis 11 années ;
Effectivement, le CLIT REVOWLUTION PROJECT né dans le cadre de Cri de Femmes 2015 (en 2014 et présenté à l’édition 2015 du festival), il prend progressivement son indépendance, afin de proposer au-delà du Cri de Femmes qui s’achève en mars, des propositions tout au long de l’année en fonction de nos envies.

Le thème de cette 2ème édition du concours d’arts visuels et du festival est : Ré-ensauvagé.e.s (The (Female) Rewildings).
Le ré-ensauvagement est une philosophie écologiste qui consiste, d’une part, en la réimplantation d’espèces animales (le plus souvent de grande taille) disparues depuis plusieurs siècles ou millénaires ou d’autre part simplement l’absence d’intervention humaine, dans une région donnée. Avoir une approche de stimulation de la nature et de la biodiversité, c’est le principe même du « réensauvagement », ou « rewilding » en anglais. Mais pas n’importe comment puisque cela demanderait, au moins au départ, un coup de pouce de l’homme (et de l’État). Il peut s’agir, par exemple, de créer des espaces d’émancipation pour la nature comme les parcs nationaux et les réserves naturelles, de récréer un écosystème avant de laisser faire la nature.

Dans le cadre du concours – et parce que le festival Clit Revowlution Project est dès son origine une démarche et une initiative visant à s’émanciper et à faire œuvre collective ensemble avec et entre femmes (sans totalement exclure l’homme) — la question du réensauvagement sera abordé en écho, en résonance, en consanguinité avec les questions féminines, féministes, de genre, de sexualités, mais aussi d’écologies. Le concept d’écosystème est aussi cher à l’écologie qu’au gynécologisme. Ici, le réensauvagement , tel que nous les concevons ou tel que nous l’entendons, renvoie à une ré-introduction des femmes à leur propre nature, à leurs propres écosystèmes ?
Les aider à réintégrer des instincts perdus, à créer de nouveaux écosystèmes, à muter, grandir, rétablit des équilibres, voici l’objectif du festival mais encore du concours. A travers les œuvres, nous souhaitons vous voir explorer cette problématique. Reconnaître notre animalité, revenir aux origines, à l’origine. En matière d’origine, il y a aussi les instincts grégaires, primaires, ataviques de l’enfantement et la connexion charnelle, métaphysique, biologique, quasi-animale, de la mère et de l’enfant. Comment explorer ces sensations pour mieux comprendre nos instincts perdus ou repoussés derrière les tranchées des conventions sociales et patriarcales ? Ce sont des réflexions qui ne sont en rien exhaustives.

Tous les arts visuels sont concernés :
– Performance & Cinéma (fiction) : Court-métrages (durée : 1 et 5 mns). Synopsis, bio des réalisateur.rice et producteur.rice., film en HD, Photos affiche et artistes.
– Arts plastiques : peinture, installation,
– Photographie : présentation de l’oeuvre et photo HD, Bio et photo de l’artiste.
– Etc.

Candidature fichier Jpeg/mp4, HD of the art, pitch, bios & 1 photo de l’artiste(s), pitch/oeuvre(s), etc

Informations & Candidatures :
neftapoetry@live.fr (Objet : CRP Visual Art Contest)

Date limite d’envoi le 8 Mars 2022
1er Prix  1000€
2ème Prix 500€
3ème Prix 250€

Partager !