« Si l’histoire de la Guadeloupe m’était comptée », de Nadine BRETON

Par 5 novembre 2020Livres‐BD

Le nouvel ouvrage de l’auteure Nadine BRETON est sorti aux Editions Nestor, « Si l’histoire de la Guadeloupe m’était comptée »!

Résumé :
Loi universelle numéro 1 : Tout vibre ! Cet ouvrage n’y fait pas exception.

À travers la science des nombres, il démontre que les lieux attirent et répandent des vibrations qui leur sont propres. Ainsi, Karukera, avec son Expression 5 de grande liberté, ne pouvait résonner de la même façon que Santa Maria de Guadalupe de Estremadura soumise à une Expression 4 de labeur et de limitations ni comme celle de la Guadeloupe dont l’Expression 8 est liée à l’argent et au pouvoir.
En s’appuyant sur la numérologie, il met en lumière l’influence qu’ont eu les dates sur les évènements et les prises de décisions. Il décrit les vibrations émises par le 4 novembre 1493, le 14 février 1635, le 28 mai 1802, le 27 mai 1848 et le 24 décembre 1854.
À partir de la Charte d’Inclusion de Charles Liénard De Olive, de Jean Du Plessis d’Ossonville, de Léonore De La Fayolle et de Louis Delgrès, il fait ressortir quelques traits de leur caractère. L’analyse met de l’avant leur sur-excès de 3 du social qu’ils ont en commun.
Et, comme l’histoire de la Guadeloupe ne pourrait être contée ni même comptée sans faire référence à l’esclavage, l’ouvrage procède à l’étude numérologique du mot Esclave : une Expression 4 issue d’un 40.

Nombre de pages : 162
Format : 155 x 225
Prix : 20,00 euros
ISBN: 978-2-36597-323-6

Acheter le livre en ligne ICI: https://www.editions-nestor.fr/produit/si-lhistoire-de-la-guadeloupe-metait-comptee/

Partager !